Comment fonctionne une assurance habitation en cas de catastrophe naturelle ?

Glissement de terrain, inondations, tremblement de terre, sécheresse… vous avez subi d’importants dommages causés par une catastrophe naturelle ? Les assurances ont été conçues pour prendre en charge tous les dommages et frais liés à un accident, si vous vous inscrivez au contrat adéquat. Mais l’assurance habitation couvre-t-elle les catastrophes naturelles ? Quelles sont les démarches à suivre pour être indemnisé ? Quels sont les dommages et frais pris en charge ? Les réponses.

L’assurance habitation couvre-t-elle les catastrophes naturelles ?

Lorsqu’une catastrophe naturelle survient et que votre demeure est endommagée, il est nécessaire de consulter votre contrat d’assurance habitation. Si celle-ci couvre des circonstances comme les tempêtes, les vols, les dégâts des eaux, les incendies et autres, vous êtes aussi couvert en cas de sinistres engendrés par une catastrophe naturelle. Pourtant, les assurances de base du genre garanti risques locatifs pour les locataires ne sont pas concernées. D’ailleurs, si vous avez souscrit une assurance multirisque habitation, vous êtes logiquement couvert aux dommages liés à une catastrophe naturelle. Voici les conditions pour se faire indemniser des dégâts suite à une catastrophe naturelle : vous devez prouver l’accident par un arrêté ministériel paru dans un journal officiel constatant l’état de catastrophe naturelle. Vos biens doivent aussi être couverts par une assurance de dommages.

Quelles sont les démarches à suivre pour être indemnisé ?

Tout d’abord, il faut faire une déclaration le plus rapidement possible auprès de votre assurance habitation en cas de catastrophe naturelle. Il faut que ça soit fait au plus tard dans les 10 jours après la publication de l’arrêté interministériel au Journal officiel. Pour la demande d’indemnisation, il faut transmettre un état estimatif des pertes, dès que possible à votre assureur. Ce dernier va vous proposer une indemnité après avoir évalué les dégâts sur la base des éléments communiqués et dans la plupart de cas après expertise. Mais quel est le délai d’indemnisation ? Votre assurance habitation doit verser une indemnisation dans les 3 mois à compter de la date où vous avez remis l’état estimatif des biens endommagés ou de la parution de l’arrêté signalant la catastrophe.

Quels sont les dommages et frais pris en charge ?

Votre assurance habitation en cas de catastrophe naturelle prendra en charge les dégâts matériels directs engendrés aux biens assurés, tels que le mobilier, le bâtiment, la voiture… Cette dernière s’engage à vous indemniser dans la limite du plafond prévue par le contrat. L’assurance prendra également en charge les frais de nettoyage et de pompage des locaux sinistrés ainsi que les frais de déblaiement et de démolition. Les frais indirects, tels que la perte de denrée du congélateur du fait des coupures de courant ou le relogement, ne sont pas concernés, sauf si la garantie l’anticipe.

Comment choisir un bon contrat d’assurance habitation ?
Assurance habitation : comment utliser un comparateur sur internet ?